La région de Setubal n'est située qu'à une quarantaine de kilomètres au sud de Lisbonne. Et pourtant, elle reste largement ignorée des touristes.

Cette région peut se diviser en plusieurs parties.

plan-région1: la sierra de Arrabida

2: la ville de Setubal

3: l'estuaire et les marais

4: les bois de chênes liège

5: le rizières

6: la péninsule et les plages

 

 

 

 

 

 

 

 

La sierra de Arrabida

C'est un massif montagneux peu élevé. C'est aussi (et peut-être d'abord) un parc national. En effet, cette région est riche en plantes dont certaines ne se rencontrent que dans ce massif. la faune aussi est intéressante. Dans une petite falaise derrière la amison que nous louions, il y avait une colonie de guépires et une autre d'hirondelles rousselines!

11072015-IMG_9515

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11072015-IMG_9528Il existe deux routes qui parcourent en longueur ce massif et permettent d'avoir de magnifiques vues sur l'océan et la baie de Setubal. Celle du bas est à éviter car elle est littéralement encombrée par les voitures des touristes (en majorité des portugais et plus précisément des lisboètes), celle du haut offre de plus belles vues et est moins utilisée.

Je vous en propose quelques-unes ci-dessous.

 

 

 

 

11072015-IMG_9510

11072015-IMG_9512

11072015-IMG_9513

11072015-IMG_9517

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   11072015-IMG_9522

 

 

 

 

 

 

 

 

11072015-IMG_9523

11072015-IMG_9527

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'autre côté, vers Lisbonne offre un autre décor.

11072015-IMG_9519La montagne souffre des incendies et si la végétation s'est ré-installée, le spetits chênes méditerranéens n'émergent pas encore du touffu maquis.

11072015-IMG_9520

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En continuant la route, on arrive à Sesimbra. Bof. Si on aime plus touristique et animé, il y a "mieux" et si on aime les coins tranquilles et de belles plages, il y a beaucoup mieux aussi dans la région.

13072015-IMG_9555

 

 

 

 

 

 

Tout au bout, on arrive au Cabo Espichel, avec son phare et surtout son église et les cellules monacales qui servaient à accueillir les pèlerins, aujourd'hui closent par des murs en parpaings. Le tout offre un aspect étonnant. On se croirait dans un film de type western et on s'attend à voir surgir un desperado prêt pour le duel...

13072015-IMG_9543

13072015-IMG_9547

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13072015-IMG_9549

13072015-IMG_9550

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La suite de la visite aura lieu dans l'article suivant.

 

13072015-IMG_9553