Continuons notre périple.

plan-région

(2) Setubal est une ville d'environ 100.000 habitants, industrielle. C'est le troisième port industriel du Portugal. Donc, a priori, pas vraiment la destination rêvée pour ses vacances.

C'est vrai que toute la partie industrielle, à part pour ceux qui aime ça, n'est pas vraiment notre tasse de thé.

Et pourtant, Setubal a quelques charmes qui ne demandent qu'à être dévoilés.

D'abord, l'estuaire. Parc Naturel protégé ainsi que les marécages qui le bordent. Lieu de reproduction de nombreuses espèces marines, lieu de vie, lieu important pour la migration des oiseaux.

La ville elle-même a un certain charme. La vieille ville. des rues commerçantes assez sympas, une avenue longeant les ports.

IMG_9497

 

IMG_9501

 

 

 

 

 

 

IMG_9506Moyenne

 

 

IMG_9503

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certaines rues ressemblent à d'autres vues à Récife (Brésil). Normal, même âge, même constructeur.

IMG_9480

Il y a un petit port de pêche plutôt photogénique avec ses barques colorées. Sympa aussi, les halles. très bien achalandées. Fruits, légumes et poissons notamment, sont variés, superbes, très bons et vraiment pas chers.

IMG_9531

IMG_9533

 

 

 

 

 

 

 

DSCN2094

 

IMG_9488

DSCN2091

DSCN2177

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sympa aussi le fait d'être entouré de portugais qui vivent là et font leurs courses. Les touristes sont peu nombreux. Tant mieux.

 

(3) Après Setubal, nous avons fait le tour de l'estuaire. Tout d'abord un arrêt à un ancien moulin à marées situé dans les marécages. Les oiseaux sont rares en été. C'est normal, il vaut mieux venir au moment des migrations.

IMG_9457

(4) Continuant notre périple, sur la rive droite du fleuve, nous avons traversé des étendues de plantations de chênes lièges. Même atmosphère qu'en Estrémadure (Espagne) avec ces propriétés immenses, leurs portails monumentaux et ... les bandes des adorables pies bleues.

(5) Plus loin encore, nous arrivons à de szones anciennement marécageuses mais transformées en rizières. Qui dit rizière dit..cigognes! Et dans cette région si vous ne trouvez pas leurs nids, ce sera à désespérer car je n'en ai jamais vu d'aussi bas, construits sur les poteaux téléphoniques! Je ne sais pas si les communications sont bonnes dans le secteur.

DSCN2078

IMG_9470

 

 

 

 

 

 

DSCN2074

Enfin, à partir de Comporta, commence la zone des plages. Magnifiques plages de sable fin. Il parait, dixit ceux qui nous hébergaient, qu'il y en a 80 kilomètres(?).

(6) Puis au bout, nous trouvons les constructions nouvelles. Pas franchement réussies, surtout vues depuis Setubal. Mais bon, elles sont là. C'est aussi le prétexte pour traverser la fleuve et rejoindre Setubal (ou en sens inverse). C'est aussi le début des plages du littoral.

IMG_9574

 

 

DSCN2121