2 - Tortuguero

Tortuguero est un petit village situé sur la côte caraïbe. Isolé, loin de  toute route, Tortuguero n'est accessible qu'après avoir pris tout d'abord une piste (en assez bon état) puis le bateau ou la pirogue pendant 1h30/2h sur une petite rivière au lit encombré de sable et de troncs d'arbres.

Tortuguero se situe sur l'étroite bande de terre qui sépare l'océan (atlantique) du canal creusé pour pouvoir naviguer le long de la côte. La mer est impraticable sur cette côte.

IMG_0315IMG_0318

IMG_0319

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0374

 

IMG_0314

 

IMG_2125

 

Tortuguero, comme son nom l'indique, vivait autrefois du commerce des tortues et de leurs oeufs. En effet, c'est un important lieu de ponte pour plusieurs espèces de tortues marines.

Maintenant protégées, Tortuguero s'est tourné vers le tourisme et le village semble ne vivre que par et pour cela. Les tortues et les animaux du parc de Trotuguero attirent en effet de plus en plus de touristes.

IMG_0552

 

 

IMG_0533Le parc national de Tortuguero ne se visite qu'en bateau (petit bateau à moteur de quelques places).

Et il est extrêmement agréable de parcourir le grand canal ou les petits canaux qui s'enfoncent dans la forêt, à la recherche des animaux.

 

IMG_0497

 

 

IMG_0527

 

 

Sur ces canaux, nous avons surtout observé des oiseaux (qui pêchent à partir d'un support) tels des hérons ou des martins-pêcheurs.

Tandis que sur la végétation flottante, des jacanas marchaient délicatement, à la recherche des insectes.

Le développement touristique de Tortuguero risque rapidement de poser des problèmes au parc. En effet, nous étions au Costa Rica à la basse saison (saison des pluies) et pourtant, parfois, la découverte des canaux se transformait en un embouteillage de bateaux, simplement pour observer un pauvre basilic qui ne demandait qu'à être tranquille...IMG_0528

J'imagine ce que cela doit être à la haute saison, et encore plus, dans quelques années!

Les animaux risquent fort, comme à d'autres endroits, de fuir ces zones sur-visitées et d'aller sur des canaux plus tranquilles ou inaccessibles.

Tortuguero risque fort d'être victime de son succès (?)

Pour voir les oiseaux observés au Costa Rica, merci d'aller sur mon blog "erithacus.canalblog.com".

 

C'est aussi le lieu où nous avons rencontré le plus de reptiles. C'est pourquoi nous allons parler des reptiles ci-après.

IMG_0532

 

 

 

 

 

 

 

IMG_2417La plage de Tortuguero en fin d'après-midi. Le sable noir d'origine volcanique donne au rivage un aspect et une atmosphère inhabituels;

 

 

 

 

 

 

 

       2.b/ Les Reptiles

 Le Costa Rica se situant dans la zone tropicale, le nombre de reptiles est important. On y recense 227 espèces de reptiles. Dont:

  • 14 tortues (5 espèces marines)
  • 73 lézards (iguane, geckos, ...)
  • 138 serpents dont 22 venimeux (16 vipreridae et 6 serpents de mer)
  • 2 crocodiliens

Nous n'avons pas rencontré tout cela en quelques jours et en ne visitant qu'une partie du nord.

Rhinoclemmys annulataOn compte 3 Geomytidae, toutes du genre Rhinoclemmys. deux, dont R. annulata sont terrestres et vivent dans les bois. Elles sont végétariennes.

R. annulata se rencontre dans toute la zone caraïbe. Elle mesure environ 20cm à l'âge adulte. Et se reconnait à son plastron noir bordé de jaune. Non visible ici.

 

 

 

 

Rhinoclemmys funerea

R. funerea est la tortue noire de rivière (nom local). Son nom indique bien son lieu de vie. On la rencontre donc sur les canaux, entrain de prendre des bain de soleil sur des troncs à moitié immergée. Elles assez courante, uniquement dans la zone caraïbe cependant.

Elle peut mesurer jusqu'à une quarantaine decentimètres.

 

 

 

 

Trachemys emolli

Trachemys emolli est l'une des deux espèces représentant la famille des Emydidae.

Elle consomme préférenciellement des végétaux mais peut aussi occasionnellement des invertébrés.

Elle mesure 35cm adulte et se rencontre dans les eaux calmes de la région nord caraïbe.

 

 

 

 

Ctenosaura similisIl y a trois espèces d'iguanes, de plus ou moins grande taille. C'est d'ailleurs un iguane, Iguana iguana, l'iguane vert, qui fut le premier animal rencontré et photographié à Tortuguero.

I. similis (I. commun) se rencontre principalement sur la façade pacifique mais aussi dans l'extrème sud caraïbe. Il mesure environ 50 cm et a le corps traversé par de fines bandes noires. Seuls les mâles adultes présentent une crête dorsale. Ici, nous avons affaire à une femelle.

 

 

 

 

Iguana iguana

L'iguane vert, Iguana iguana, se rencontre sur toutes les terres basses et principalement sur les côtes caraïbes.

C'est le plus grand des iguanes - 60cm, sans la queue - et il est facilement reconnaissable avec sa crête dorsale présente sur tous les individus.

La couleur des mâles peut aller du vert à l'orange. Les juvéniles sont verts.

Les iguanes sont végétariens. A terre, ils sont calmes et nonchalants. On les croiraient peu lestes ou agiles. Et nous aurions tout faux. J'en ai vu détaler avec une vélocité surprenante, d'autres faire la siste au sommet de grands arbres, à plus de 30m du sol!

 

Iguana iguana

Iguana iguana juvénile

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lézards sont représentés par des basilics, des anoles et des geckos notamment.

Corytophanes cristatus

Basiliscus plumifrons

 

 

 

 

 

 

 

Il existe 4 espècesde basilics au Costa Rica et il me manque Basiliscus basiliscus, le basilic commun!!

Tous mesurent une vingtaine de centomètre sauf Coryptophanes cristatus qui en fait moins de 15.

Tous les basilics mâles présentent de magniques crêtes dorsales, de longues jambes et de longs doigts.

Ce sont des animaux diurnes. Corytophanes est strictement arboricole alors que les autres vivent autant au sol que dans les arbres.

Les basilics sont connus pour leur capacité à courir sur l'eau sans s'enfoncer. J'en ai vu un le faire traversant un angle de piscine sur un bon mètre.

Basiliscus vittatus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ameiva festivaAmeiva festiva est un Scincidae de taille moyenne, 13 cm, présent sur la côte caraïbe et sur la côte pacifique sud.

Ils sont robustes, au corps assez large. Le corps est parsemé de "virgules" jaunes. Leurs pattes sont courtes mais cela ne les empêche pas d'être véloces. Ce sont des animaux diurnes.

 

 

 

 

Anolis cupreusLes Anoles sont des lézards petits à très petits (jusqu'à 5 cm). Plusieurs anoles peuvent changer de couleurs. Cette famille importante compte 26 espèces et sont les plus observés au Costa Rica. J'en ai rencontré plusieurs espèces mais, je ne sais pas pourquoi, je n'en ai photographié qu'une seule!

Ces animaux sont généralement arboricole mais on a plusieurs représentants au sol.

 

 

 

 

Scleroporus variabilisScleroporus variabilis fait partie d'une petite famille de 3 espèces, les Phrynosomatidae. Ce sont des lézards robustes de taille petite à moyenne. Ils ont une tête large. Ils sont diurnes, aussi bien terrestre que dans les arbres.

 

 

 

 

 

IMG_0405

Il y a 138 espèces de serpents au Costa Rica dont 22 sont venimeux.

Malgré cela, tant en sortie diurnes que nocturnes, nous n'avons pratiquement vu aucun serpent, deux en tout et pour tout.

Mais nous avons croisé la route du plus craint d'entre tous: le fer de lance, Bothrops asper, un vipéridé de près de deux mètres cinquante, à la tête franchement triangulaire (forme dûe à ses imposantes glandes venimeuses). Le nôtre était un jeune, mais au moins aussi dangereux que les adultes car, il vit dans les arbustes à une hauteur "humaine" et lorsqu'il mort, il injecte toiut son venin.

Il est difficile à voir et les guides le redoutaient. Ce serpent vit partout sauf aux hautes altitudes.

Il est responsable de la majorité des morsures mortelles.

Guide utilisé:

livrelivre en anglais et espagnolprésentant l'ensemble des reptiles et amphibiens du Costa Rica avec descriptions, carte de répartition, milieu de vie et régime alimentaire.

 

 

 

Prochain article: Sarapiqui et les mammifères